Artisans, les nouveaux métiers branchés !

aaa

alalaQue de soit une vocation ou une reconversion, de plus en plus de jeunes font le choix de se tourner vers les métiers de l’artisanat. Plutôt que de devenir commercial ou banquier, ils ont choisis une carrière manuelle et rêvent de devenir pâtissier, boulanger ou encore menuiser. La nouvelle génération n’a pas peur du « déclassement social », encore tabou et critique dans un pays où les longues études et les Bac+5 sont presque une obligation culturelle. Peu sujets à l’élitisme, les jeunes n’hésitent pas à se salir les mains et redorer l’image donné aux métiers d’artisans, souvent jugés vieux et ingrats. Génération en quête de sens et d’un travail qui apporte une valeur, fini le temps des boulots ont ou ne créer rien, aujourd’hui on cherche à marquer son temps et s’inscrire dans la pérennité. Si l’artisanat reste un métier difficile et de passion, de nombreux jeunes se lancent aujourd’hui avec envie dans cette quête de valeurs, toujours dans cette tendance, d’eco-responsabilité et de partage qui continue de faire son chemin. Après le retour des petits commerçants de proximité, l’avènement du bio et faits-maisons (food-truks…), c’est aujourd’hui le retour des Hommes de mains et des passionnés. Un retour en force que l’on ne peut que soutenir !

En savoir +

Retrouver le dossier « Les artisans ont la côte » de l’Aube Nouvelle.

A voir : Les salons des métiers d’arts et d’artisans / ID d’art